Loading...

Actualités

L’histoire de la Génoise de toiture

La génoise  est une forme architecturale de corniche d’avant-toit, de type méditerranéenne, Elle est composée d’une, deux, trois ou plus rarement quatre ou cinq rangées de tuiles canal, disposées sous le bord extérieur de la couverture.

Génoise de toiture : bel ornement

Bien que la génoise n’ai  la plupart du temps aucune utilité porteuse, elle possède en revanche une importante utilité technique. En débordant largement les tuiles d’égout du mur, elle évite les ruissellements d’eau pluviale qui dégradent rapidement les façades et les murs des bâtiments.

Dans les régions où la pluie est rare mais parfois violente, elle est une alternative élégante aux gouttières !

Pour la petite histoire, jusqu’à la Révolution,  la génoise de toit avait aussi, une fonction sociale. Seuls les nobles possédaient le privilège d’en orner leur toit sur plus de 2 rangs. Certains hôtels particuliers pouvaient posséder jusqu’à cinq rangs de génoises, pour afficher de manière claire, l’importance du personnage qui y demeurait. Les bourgeois devaient se contenter de 2 rangs et les gens modestes laissaient apparents les chevrons supportant les débords de toit.

Différents types de génoise ?

— La génoise simple, dans laquelle les tuiles sont maçonnées directement les unes sur les autres.

— La génoise sur pare-feuille : version améliorée de la précédente, elle reçoit en plus, un pare-feuille entre chaque rang de tuile.

Quel prix ?

Le prix de revient d’une génoise de toit est proportionnel à la longueur de l’ouvrage, à sa forme (notamment en présence d’angles et de pare-feuilles) et au nombre de rangs de tuiles.

Construire une génoise traditionnelle est un travail long qui nécessite la fabrication de structures éphémères (échafaudages et coffrages). Le plus gros poste du devis est donc constitué de main-d’œuvre.

Genoise toiture
Genoise toiture

Charlotte Q.